Fluide

FluideFluide, chaînes en métal et moteurs, simulation du projet, 2014

 

Résister c’est céder difficilement à une force, extérieure ou intérieure, s’y opposer, refuser de s’y soumettre. Dans la salle, les chaînes suspendues au plafond tombent vers le sol, loi de gravité oblige. Des chaînes prisonnières des principes physiques. Mais un moteur leur permet de retrouver de la fluidité*. L’aléatoire naît. Les chaînes se déroulent selon des rythmes différents. Elles atteignent le sol avec fracas, oscillent, bling-bling, dessinent des lignes, jamais les mêmes. Puis le moteur les rappelle, retour forcé, ré-enroulement contraint. La progression aléatoire de la chaîne sur le sol cesse. Fatalité mécanique, clin d’œil à Sisyphe, ou monumentalisation de ce petit jeu que l’on peut faire machinalement lorsqu’on a une chaîne de cou dans la main : la faire glisser  d’une main à l’autre pour apprécier l’écoulement des mailles.

*La fluidité est la capacité d’une matière à s’écouler sans résistance